Yumiko Igarashi invitée d'honneur de Japan Expo Sud !
Actualité publiée le 23/11/2016 à 17h00

Originaire d’Asahikawa, sur l’île d’Hokkaido, la plus au nord de l’archipel japonais, Yumiko IGARASHI commence sa carrière en 1968 alors qu’elle n’est encore que lycéenne. Sa première histoire, L’Île au requin blanc, paraît dans un numéro spécial de Ribon, célèbre mensuel de manga pour jeunes filles de Shueisha.

Elle se fait aussitôt repérer et embaucher par Kodansha, pour qui elle dessine régulièrement dans Nakayoshi, le magazine pour pré-adolescentes du groupe. C’est là qu’elle dessine pour la première fois, en 1975, le personnage de Candy, dont le scénario est confié à Kyoko MIZUKI. Le succès est phénoménal : une génération entière de jeunes filles se reconnaît dans la jeune héroïne et les poupées Candy se vendent à plus de 2 millions d’exemplaires par an, un record pour le Japon de l’époque.

En 1977, elle reçoit le premier Prix Manga de Kodansha, créé pour l’occasion. Suivront d’autres succès dans la veine kawaii, comme Mayme Angel et Georgie, mais également dans des genres variés – manga historiques, adaptations littéraires, comédies, fantasy et œuvres pour "femmes averties" – dont certains titres restent méconnus en France. Certaines de ses adaptations littéraires ont été publiées en France chez isan manga : Roméo et Juliette de William Shakespeare et Madame Bovary de Gustave Flaubert.

Entourée de ses nombreux chats, de son perroquet facétieux et de ses poissons exotiques, elle continue de dessiner des manga et prépare de nouvelles histoires qui n’ont pas fini de nous surprendre !

Conditions Générales de Vente